Journée mondiale du climat : Comment réduire les consommations énergétiques de votre entreprise et limiter le réchauffement climatique?

Posté par: Daniel Moreau Commentaires: 0

Journée mondiale du climat : Comment réduire les consommations énergétiques de votre entreprise et limiter le réchauffement climatique?

En cette semaine de journée mondiale pour le climat mais aussi de « consolidation » des travaux de la convention  citoyenne pour le climat, il est utile de rappeler que nous avons un objectif clairement exprimé de réduction de 40% des émissions de CO2 du pays d’ici 2030. Ceci étant posé, comment faire, chacun à son niveau, pour honorer cet engagement. Il est, dans un premier temps, impératif d’identifier les gaspillages. 

Aussi, le décret tertiaire propose 4 pistes pour atteindre ces objectifs :

La performance énergétique des bâtiments

L'installation d'équipements performants

Le contrôle de la gestion des équipements

Le comportement des occupants

Ces 4 thématiques ne se valent pas en terme de gains potentiels ou de ROI. Et dans le cadre du décret tertiaire, elles ne concernent pas de la même manière, propriétaires et locataires.

la performance énergétique des bâtiments pour la pérennité du bien

La performance énergétique des bâtiments qui concerne le bâti et son enveloppe renvoie à des travaux lourds, d’isolation principalement. Ils peuvent permettre de réduire jusqu’à 50% les factures énergétiques mais avec des ROI moyens entre 15 et 25 ans. On est vraiment dans une logique d’investissement lourds et dans l’optique de la pérennité du bien.

 

l’installation d’équipements performants pour plus d’économies

L’installation d’équipements plus performants consiste à remplacer des équipements vieillissants par des équipements moins énergivores. Les économies peuvent aller jusqu’à 25 à 30% selon les matériels mais avec des ROI pouvant aller jusqu’à 10 ans. On pense bien évidemment à tout ce qui touche au CVC (chauffage-ventilation-climatisation). À noter que le fait de suivre les consommations de ces matériels avec une instrumentation adéquate permet de mieux planifier les interventions en avançant ou en retardant l’investissement en fonction des dérives de consommations de chaque matériel.

Il est à noter que 85% des investissements liés au Décret Tertiaire peuvent être financés par les économies d’énergies d’ici 2030 : il est donc possible de financer sa transition énergétique.

 

le contrôle et la gestion des équipements pour un roi rapide

Le contrôle et la gestion des équipements est la piste avec le ROI le plus rapide (2 à 3 ans maximum) et pouvant générer des baisses de consommations jusqu’à 20%. Via une plateforme de management énergétique et du sous-comptage sélectif il sera aisé de mettre en place et de suivre des plans d’actions de réduction pour atteindre les objectifs du décret tertiaire.
Notons que le chauffage représente 58% de l’énergie utilisée par les bâtiments en France : si on diminue d’un 1 degré la température de consigne, le bâtiment économise 7% sur ses consommations. Le SME (Système de Management énergétique) favorise la sobriété énergétique, car rappelons le, la meilleure énergie est celle que nous ne consommons pas.

 

la sensibilisation des occupants pour plus de résultats

Enfin, une action de sensibilisation des occupants des bâtiments doit venir compléter les autres actions entreprises pour que les résultats soient au rendez-vous.

Dans tous les cas, pour réduire les consommations énergétiques dans les bâtiments, il faudra investir du temps et de l’argent pour atteindre les -40% d’ici 2030. La première étape, préalable à toutes les autres, consiste à mettre en place un outil de reporting des consommations par usages de façon à savoir très vite où sont les enjeux dans les bâtiments et quels sont les sites à plus fort potentiel d’économies pour s’y consacrer en priorité.

 

N’hésitez pas à faire appel à un expert pour vous accompagner dans cette démarche.

Transformez cette contrainte en opportunité !